19 août 2020 Beauté

Acné, quels remèdes ?

L’acné n’est pas réservée à l’adolescence. Première maladie de peau, elle est en nette progression ces dernières années et touche 30 à 40% des adultes entre 20 et 40 ans. Elle peut s’avérer très incommodante voire douloureuse. Nos conseils pour y remédier.

Les causes

Qu’elle advienne à l’adolescence ou plus tard, l’acné touche particulièrement les femmes. Elle est le plus souvent liée à une fluctuation hormonale : la sécrétion de sébum augmente, bouche le follicule pileux où peut donc se développer une bactérie à l’origine de l’inflammation et des boutons.

L’acné juvénile se manifeste par des points noirs et des points blancs au niveau de la zone T (front, nez, menton), elle touche surtout les peaux grasses. Elle ne laisse généralement pas de marque. L’acné adulte, quant à elle, prend la forme de microkystes parfois très douloureux, plutôt au niveau du menton, de la mâchoire, du cou et du torse. Dans ce cas, elle est due au cortisol, l’hormone du stress, et peut donc proliférer sur toutes les peaux, pas seulement les grasses. Le souci, c’est qu’avec l’âge, les tissus se renouvellent moins, les cellules mortes ont tendance à s’accumuler à la surface de la peau et participer à la congestion. De plus, elle peut laisser des cicatrices ou des taches pigmentaires.

Les bons gestes

Pour éviter le plus possible ces marques indélébiles, il ne faut surtout pas crever, frotter ou gratter le bouton. A bannir donc, les gommages abrasifs à base de grains, au risque d’aggraver l’inflammation et de propager les bactéries. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne faut pas essayer d’assécher ou d’agresser une peau acnéique en espérant la « décaper », c’est totalement contre-productif et cela affaiblit le microbiome cutané.

La règle absolue non négociable : se démaquiller le soir au coucher pour retirer tout résidu de transpiration et de pollution qui viennent obstruer les pores. Autre astuce : laver régulièrement sa taie d’oreiller pour retirer toute trace de gras laissé par la peau, la transpiration ou encore les produits coiffants. Sachez également que l’alimentation joue un rôle important dans la qualité de la peau. Plus elle sera riche en fruits et légumes et pauvre en produits transformés, mieux la peau se portera !

Les bons soins

Attention aux soins formulés pour les peaux grasses qui auront tendance à les assécher et ne s’adressent donc pas aux peaux déshydratées. Celles-ci risquent de réagir en produisant encore plus de sébum. Les étapes pour une peau nette : nettoyer la peau en profondeur pour la purifier, mais en douceur, avec une lotion ou un gel moussant. Ensuite, appliquer un sérum puis une crème et éventuellement un fond de teint, le tout adapté à votre type de peau. Pour vous aider dans votre choix, demandez conseil à votre pharmacien ou votre esthéticienne qui sauront identifier votre type de peau et vous orienter vers les produits les plus adaptés.

Enfin, sachez que le soleil est l’ennemi des peaux acnéiques. Dans un premier temps, il nettoie la peau de ses imperfections, mais provoque ensuite une résurgence des éruptions et une pigmentation post-inflammatoire durable. Il est donc recommandé d’utiliser une protection solaire à la moindre exposition.

Les cas les plus coriaces, malheureusement, devront s’orienter vers des traitements médicamenteux et ne trouveront remède qu’auprès d’un dermatologue.

La minute psycho

Si la cause est le stress, il faudrait pouvoir l’identifier et trouver un moyen de le gérer. Le sport est une bonne solution pour l’évacuer mais aussi oxygéner la peau. La méditation, le yoga, la détente, quelle qu’elle soit, peuvent aussi être un moyen de le diminuer.

Notre sélection de soins contre l'acné :

Partager cet article :

Vos commentaires

Les champs marqués d'une * sont obligatoires