02 octobre 2019 Nature/Plantes

Zoom sur l’huile d’amande douce

On a tendance à penser qu’elle est réservée aux soins des nourrissons. Pourtant l’huile d’amande douce est particulièrement riche en bienfaits adaptés à toute la famille.

Culte amande douce

L’huile d’amande douce est peut-être la plus célèbre des huiles végétales utilisées en cosmétique et ce depuis l’Antiquité. Rien d’étonnant au vu de ses multiples usages tant pour le visage, le corps, les ongles et les cheveux ! Pourquoi tant de vertus ? Car elle est riche en vitamines A (qui améliore l’élasticité de la peau) et E (qui accélère la réparation cellulaire), en acides gras essentiels (omégas 6 et 9) mais aussi en sels minéraux et en oligo-éléments. Autre avantage : elle est accessible et économique.

Soin multifonctions

La composition de l’huile d’amande douce en fait donc un soin multifonctions pour tous les usages et toute la famille. Grasse, certes, elle est surtout très douce et laisse un fini velouté sur la peau. Grâce à sa teneur en vitamine A, elle nourrit et protège toutes les peaux, particulièrement les peaux très sèches et fragiles, voire inconfortables. En effet, elle calme démangeaisons et irritations et est à ce titre toute adaptée au traitement de certains eczémas. Assouplissante et tonifiante, elle est également idéale pour les peaux matures et aide à lutter contre les vergetures. En soin cheveux, appliquée sur le cuir chevelu, elle soulage les démangeaisons et s’avère une aide efficace au traitement des pellicules et croûtes de lait chez les bébés. Sur les longueurs, elle permet d’assouplir et de redonner éclat et vigueur aux cheveux frisés, colorés ou tout simplement abîmés. Elle est aussi efficace pour les ongles puisqu’utilisée régulièrement, elle les rend moins cassants.

A savoir :

De par ses vertus nourrissantes et assouplissantes, elle est idéale pour prévenir les vergetures sur les seins et le ventre au moment de la grossesse. Attention toutefois. L’huile d’amande douce étant extraite du fruit du même nom, elle est un potentiel allergène. Aussi est-il déconseillé de l’utiliser en continu en soin anti-vergetures pendant la grossesse car elle pourrait favoriser chez le bébé le développement d’une allergie. Il est donc bon de l’utiliser en alternance avec un beurre de karité ou une autre huile nourrissante. De même, quiconque déjà allergique aux fruits à coque devrait éviter son utilisation.

PRODUITS

Partager cet article :

Vos commentaires

Les champs marqués d'une * sont obligatoires