15 juillet 2021 Beauté

Mycose et verrue : fléaux de l’été

Piscine, saunas, hammams, salles de sport publiques : les vacances offrent de nombreuses occasions de faire des dégâts à nos petons. Les principaux : la mycose des pieds et les célèbres verrues. Nos conseils pour limiter les dégâts, les repérer et réagir.

Mycose de l’ongle

Chaleur, humidité, transpiration excessive sont un terrain idéal pour voir proliférer une mycose des pieds. Très contagieuse, elle s’attrape pieds nus dans des lieux chauds et humides au contact de champignons disséminés par des personnes infectées. L’ongle devient blanc opaque et peut même jaunir voire brunir, il épaissit, peut changer de forme et devient friable. Il faut alors consulter au plus vite ! Si elle n’est pas, ou peu, douloureuse, la mycose est inesthétique et peut s’étendre et endommager l’ongle encore plus. Un vernis ou une crème antimycose ou antifongique appliqués rigoureusement peuvent suffire. Dans certains cas, mieux vaut consulter et faire un prélèvement pour identifier le germe. Un traitement oral peut être nécessaire. Dans tous les cas, éradiquer une mycose de l’ongle est long : compter 9 à 12 mois pour que l’ongle repousse entièrement.

Nos conseils pour améliorer la repousse de l’ongle : faire appel à un pédicure-podologue pour lui offrir des soins spécifiques ponctuellement pendant la durée du traitement, bien sécher ses pieds après la douche, laver chaussettes et tapis de bain régulièrement à 60° et utiliser une poudre antifongique dans ses chaussures.

Verrue plantaire

Petite excroissance cutanée, généralement située sous la plante du pied, la verrue plantaire mesure quelques millimètres et peut présenter de petits points noirs très reconnaissables ! Elle est très courante chez les enfants, leur système immunitaire n’étant pas encore suffisamment développé. D’autant qu’elle s’attrape le plus souvent sur le bord des piscines... Elle peut être douloureuse et gêner la marche.

Il existe des traitements en vente libre sous forme de cryothérapie mais attention, ils peuvent brûler la peau. D’autres traitements peuvent se révéler efficaces, comme des pansements, des patchs ou des vernis à appliquer très localement. Quel que soit le traitement, on frotte régulièrement la peau morte à la surface de la verrue avec du papier de verre très fin. Si elle persiste, est douloureuse et étendue, mieux vaut consulter un podologue ou un dermatologue.

Nos conseils : bien laver ses pieds quand on fréquente une piscine ou des vestiaires humides et bien les sécher. La verrue plantaire pénètre plus facilement sur peau humide.

SÉLECTION

Partager cet article :

Vos commentaires

Les champs marqués d'une * sont obligatoires