06 janvier 2021 Bien-être

Zoom sur le Baume du tigre

Produit exotique s’il en est, le Baume du tigre est à la fois célèbre et méconnu. Remède miraculeux venu d’Asie pour certains, il pâtit, pour d’autres, d’une mauvaise réputation. Le point.

Ses origines

Le Baume du tigre fait partie de la médecine traditionnelle et ancestrale chinoise. Connu pour soulager douleurs musculaires, maux de tête ou encore courbatures, il trouve ses origines à la fin du 19e siècle en Chine, déjà forte de milliers d’années d’expertise dans l’usage des plantes. C’est un herboriste qui créé la première formule du Baume du tigre, composé principalement de camphre, d’huiles essentielles de clou de girofle et de menthe. Dans un premier temps réservé à la cour impériale chinoise, le précieux baume se popularise quand les fils de l’herboriste en font une marque et commencent à le commercialiser sous son nom actuel. Il se présente sous différentes formes : la plus classique, en pot, mais aussi en stick, en patch ou encore en bouteille, à l’état d’huile ou de lotion. Tous ont les mêmes effets, à chacun de choisir la présentation idéale en fonction de l’usage et de l’application voulus.

Ses effets

Le Baume du tigre se décline en deux versions principales : le rouge et le blanc. Leur composition et leurs indications diffèrent. Tous deux reposent sur une base de paraffine et contiennent du camphre, des huiles essentielles de menthol, de menthe, de clous de girofle et/ou d’eucalyptus, de cannelier de Chine et de cajeput. Le rouge est utilisé pour les douleurs articulaires et musculaires (maux de dos, courbatures, tendinites…) tandis que le blanc est recommandé en cas de piqûres de moustiques, de maux de tête et de problèmes respiratoires. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, on l’applique en friction et non en massage : une fois le baume prélevé et réchauffé au creux des mains, on frictionne rapidement la zone à traiter et on arrête dès les premières sensations de chaleur.

Ses contre-indications

Le Baume du tigre originel (fabriqué et vendu en Chine) contient 25 % de camphre, un dosage trop élevé selon les règlementations françaises qui peut provoquer des allergies ou des réactions cutanées. La version élaborée à Singapour et distribuée en France par la marque Cosmédiet ne contient que 11 % de camphre. Tous les produits issus de cette composition sont déconseillés aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 6 ans en raison de la présence d’huiles essentielles. À noter que le Baume du tigre est incompatible avec un traitement homéopathique car le camphre en annulerait les effets. Étant donné sa formulation, on ne l’applique surtout pas sur une peau abîmée ni sur les muqueuses ou encore le contour des yeux. On déconseillera enfin de l’associer à l’usage d’une bouillotte en raison de l’effet chauffant et des risques de réaction cutanée.

Notre sélection :

Partager cet article :

Vos commentaires

Les champs marqués d'une * sont obligatoires