15 septembre 2022 Cheveux

Des cheveux régénérés pour la rentrée !

L’été, entre la chaleur qui déshydrate, le sel qui assèche et le chlore qui fait virer la couleur, les cheveux souffrent. Si vous ne les avez pas protégés en amont, il reste des solutions. Le point.

En cause

Sable, poussière, vent iodé, soleil, chlore : l’été, toutes les conditions sont réunies pour attaquer les cheveux, à plus forte raison ceux qui sont déjà fragilisés. En les laissant sécher au soleil, le sel empêche les écailles de se refermer, les UV ont donc le champ libre pour venir pénétrer la fibre, ternir, décolorer et dévitaliser le cheveu.

Ce sont les cheveux longs qui pâtissent le plus des agressions estivales, subissant en plus le frottement sur les épaules ou les vêtements, ou le stress d’une coiffure trop serrée.

Au secours, ils ont fourché

Résultat le plus fréquent : les longueurs s’abîment, les fourches gagnent du terrain, les pointes deviennent cassantes. Si elle peut paraître radicale, la meilleure des solutions reste de les couper. Quelques centimètres suffisent avec l’avantage de garder les cheveux en pleine santé, les fortifier et redonner de l’éclat à leur couleur, ternie par les fourches. Cela évite en outre que la coupe se déstructure avec le temps, les cheveux poussant d’une manière qui n’est pas uniforme. En bref, une petite coupe à la rentrée ne leur fera que du bien !

Aïe, ils se sont transformés en paille

Si l’on n’y prend pas garde, les cheveux soumis aux agressions de l’été peuvent se déshydrater ,s’assécher, littéralement se transformer en paille. Une fois coupés pour repartir sur de bonnes bases, on leur offre donc une cure de choc pour les nourrir et les hydrater. Si vous êtes adeptes des recettes maison, offrez-leur des bains d’huile en cure pendant un mois, à raison d’une fois par semaine : olive, argan, coco et ricin font des merveilles. On laisse poser une heure sous une serviette chaude et on lave soigneusement avec un shampoing doux adapté à sa nature de cheveux.

Côté galénique, on opte pour des soins (shampoing, masque et/ou sérum) à la kératine. Cette protéine est produite naturellement par le corps pour construire les cheveux et les ongles. Mais ses ressources s’amenuisant sous l’effet d’agressions répétées, le cheveu devient plus sensible et s’abîme. A la maison ou en salon, les soins à la kératine permettent de le réparer en profondeur.

Diantre, ma couleur a viré

Plusieurs problèmes peuvent se poser l’été sur les cheveux colorés, particulièrement sensibles au soleil, au sel et au chlore. La couleur peut s’estomper, perdre de l’éclat, voire carrément virer. Et là, c’est le chlore l’ennemi numéro 1, capable d’oxyder les colorations et décolorations. Un joli blond peut ainsi prendre une vilaine teinte verte, quand le brun et le noir risquent de virer au rouge.

Pour le blond, un shampoing violet peut venir contre balancer les pigments. Pour les teintes foncées, un soin repigmentant peut parfois suffire. Quoi qu’il en soit, on complète avec des soins nourrissants et hydratants pour redonner de la douceur aux cheveux.Et en cas de doute, l’idéal reste de faire appel à un professionnel qui saura redonner de l’éclat à votre couleur et la rendre plus uniforme. Nos conseils pour éviter un désastre la prochaine fois (article Protéger sa coloration en été).

Notre sélection de soins capillaires pour la rentrée :

Partager cet article :

Vos commentaires

Les champs marqués d'une * sont obligatoires